Portishead | Zoom 94-09

Une sélection des meilleurs titres

ID

Portishead | #portishead |
[1991-…], Bristol, City of Bristol, Royaume-Uni |
Wiki#088 |

Biographie

Portishead est un groupe de trip hop Anglais originaire de Bristol, fondé en 1991.

Le groupe se forme à l’occasion de la rencontre de Geoff Barrow avec Beth Gibbons. Le nom du groupe provient de la ville de Portishead dans le Somerset, à 20 kilomètres à l’ouest de Bristol, lieu de naissance de Geoff Barrow.

L’orientation musicale de Geoff Barrow est liée à ses différentes expériences précédentes en studio, notamment en tant qu’assistant durant l’enregistrement du fameux album de Massive Attack, Blue Lines (1991). C’est fort de ces influences qu’il confectionne alors le son si typique de Portishead, aidé en cela par le guitariste Adrian Utley, venu du jazz, et d’un ingénieur du son, Dave McDonald.

Après avoir réalisé un court métrage intitulé To Kill a Dead Man (l’affiche est visible au dos de Dummy) dont le groupe écrit la bande son, Portishead signe un contrat et son premier album, Dummy, qui paraît en 1994 chez Go! Discs Records, avec Beth Gibbons au chant, Barrow aux claviers, Clive Deamer à la batterie et Adrian Utley à la guitare. Avec Dummy, Portishead s’impose comme un groupe fondateur et emblématique du jeune mouvement trip hop. En dépit de la timidité du groupe à l’égard de la presse, l’album connaît un succès commercial, tant en Europe qu’aux États-Unis, tout comme les singles extraits de l’album, Glory Box et Sour Times. La presse britannique élit Dummy comme album de l’année. Le trio reçoit en 1995 le très convoité Mercury Music Prize, devançant les groupes Oasis et Blur ainsi que la chanteuse PJ Harvey.

Un second album, Portishead, paraît en 1997. Le single All Mine qui en est tiré connaît moins de succès que les précédents.

L’album Roseland NYC Live, principalement enregistré au Ballroom Roseland de New York avec un orchestre de 35 musiciens, sort en 1998 et permet de voir que le groupe prend toute sa dimension sur scène.

En 1998, Beth Gibbons décide de s’éloigner du groupe et publie Out of Season en 2002, en duo avec Rustin Man, pseudonyme de Paul Webb, ancien bassiste du groupe Talk Talk.

De nombreuses rumeurs sur la sortie d’un troisième album au cours de la période 1998-2008 circulent alors. En particulier en 2003, avec un éventuel album intitulé Alien. Puis en 2006. Finalement début 2008 est faite l’annonce officielle de la sortie de l’album Third, après plus de dix ans d’absence du groupe. L’album, qui s’éloigne musicalement des précédents opus de Portishead, est considéré par la critique comme un album de la « transformation » du groupe, « un nouveau départ » dans lequel le groupe décide d’expérimenter de nouvelles sonorités et recherches musicales.

Le 9 décembre 2009, le groupe dévoile le titre intitulé Chase the Tear disponible en téléchargement légal, les bénéfices étant reversés à Amnesty International.

Durant l’été 2011, Portishead se produit dans de nombreux festivals en Europe, puis entreprend en octobre une tournée dans plusieurs villes d’Amérique du Nord, qui s’achève par une escapade en Australie et en Nouvelle-Zélande. En 2013, le groupe se produit au festival de Glastonbury et entame une tournée européenne. Durant l’été 2014, ils donnent plusieurs concerts en Europe.
[Wikipedia]

Groupe fondamental, l’union du démiurge Geoff Barrow – batteur et bidouilleur génial, créateur d’un son qui a inspiré des armées de musiciens – de Beth Gibbons – cette voix ténébreuse qui a accompagné les nuits et les jours de millions d’auditeurs hallucinés – et d’Adrian Utley – guitariste de génie aux influences jazz enivrantes – a définitivement placé, en un chef d’œuvre inaugural (Dummy), la ville de Bristol sur les cartes et installé la « pop trippante » comme la bande-son d’un siècle crépusculaire.

20 ans plus tard, on aura passé beaucoup de temps à attendre des nouvelles : 10 années entre les second et troisième chapitres, 6 ensuite. Mais les belles histoires ne s’oublient jamais et les retrouvailles sont toujours réjouissantes.
[Rock en Seine 2014]

Bonne séance ! Bonne écoute !

Contenu

17 – Portishead – Chase the Tear – 2009
15 – Portishead – Magic Doors – 2008
14 – Portishead – The Rip – 2008
12 – Portishead – Roads – 2003
11 – Portishead – Only You – 1998
9 – Portishead – Over – 1997
8 – Portishead – All Mine – 1997
4 – Portishead – Sour Times – 1994
3 – Portishead – Numb – 1994
1 – Portishead – Glory Box – 1994

Disponible sur

Mode Audio

Spotify
Deezer

<!–
Last.fm
Soundcloud

–>

Mode Vidéo

YouTube

Plus de Titres ?

La collection complète des titres disponibles est seulement accessible sur demande.

Titre manquant ? Ajouter un titre ? Envoie ta demande. Service disponible aux seuls utilisateurs du site inscrits. | [email protected] |

Lecteurs Embarqués

YouTube

Spotify

Deezer

<!–
Soundcloud

xxxxx
Disponible ici. Sois cool, inscris-toi ou connecte-toi auparavant…
–>