The Prodigy | Zoom 91-15

Une sélection des meilleurs titres

ID

The Prodigy | #The_Prodigy |
[1990-…], Braintree, Essex, Royaume-Uni |
Wiki#040 |

Biographie

The Prodigy est un groupe de musique électronique britannique, originaire de Braintree, Essex, en Angleterre.

Aux côtés notamment de The Chemical Brothers, Fatboy Slim et The Crystal Method, The Prodigy fait partie des pionniers de la dance électronique qualifiée plus tard de « big beat » par la presse. Ce style atteint sa popularité dans les années 1990 avec le développement des raves parties et de leur médiatisation dès lors qu’elles sont rendues illégales.

La musique de The Prodigy emprunte à différents styles allant de la rave, le hardcore, l’industrial et le breakbeat, au début des années 1990, puis évoluant vers le rock alternatif, le big beat et le nu skool breaks avec une part plus importante donnée aux voix. The Prodigy apparait sur la scène rave underground au début des années 1990, et atteint depuis lors une immense popularité et une renommée mondiale.

Certains de ses morceaux les plus populaires — Charly, Out of Space, No Good (Start the Dance), Voodoo People, Firestarter, Breathe, et Smack My Bitch Up — sont des hymnes de club et de festivals, avant d’être relayés par les médias et la publicité.

The Prodigy recense un total de plus de 20 millions de disques vendus dans le monde entier, ce qui en fait le plus grand vendeur de disques de l’histoire de la dance.
[Wikipedia]

Si les entrepôts des faubourgs de Londres résonnent encore des raves géantes qui s’y tenaient au début des années 90, c’est en grande partie dû à un homme, Liam Howlett, et à son groupe The Prodigy.

Aux côtés de Fatboy Slim et The Chemical Brothers, les Anglais ont achevé le vingtième siècle d’un beat qualifié de « Big » par la presse britannique. « Big » comme les sound systems qui le propageaient, faisant danser l’underground jusqu’à débouler dans les rues, les films et les festivals. « Big » aussi comme le phénomène « The Fat of the Land », troisième album culte sorti en 1997, qui contenait déjà en germe le dubstep et tout ce sur quoi dansent aujourd’hui les natifs de cette époque.
[Rock en Seine 2014]

Bonne séance ! Bonne écoute !

Contenu

30 – The Prodigy – Nasty – 2015
27 – The Prodigy – Take Me to the Hospital – 2009
26 – The Prodigy – Warrior’s Dance – 2009
24 – The Prodigy – Invaders Must Die – 2008
22 – The Prodigy – Voodoo People [Pendulum Remix] – 2005
20 – The Prodigy – Girls – 2004
19 – The Prodigy – Baby’s Got a Temper – 2002
18 – The Prodigy – Smack My Bitch Up – 1997
13 – The Prodigy – Breathe – 1996
12 – The Prodigy – Firestarter – 1996
10 – The Prodigy – Poison – 1995
9 – The Prodigy – Voodoo People – 1994
8 – The Prodigy – No Good (Start the Dance) – 1994
5 – The Prodigy – Out of Space – 1992
2 – The Prodigy – Everybody in the Place – 1991

Disponible sur

<!–
Mode Audio

Spotify
Deezer

Last.fm
Soundcloud

–>

Mode Vidéo

YouTube

Plus de Titres ?

La collection complète des titres disponibles est seulement accessible sur demande.

Titre manquant, Ajouter un titre ? Envoie ta demande. Service disponible aux seuls utilisateurs du site inscrits. | request@potoclips.com |

Lecteurs Embarqués

YouTube

<!–

Spotify

Deezer

Soundcloud

–>