Robert Palmer | Zoom 74-99

Artiste | Musique | Best of
Spotify Deezer Soundcloud YouTube
Spotify Deezer YouTube

Écoute et regarde cette playliste via les plates-formes disponibles ci-dessus ou alors, tout simplement, sans quitter la page, avec les lecteurs embarqués du dessous.

Liste des titres


47 – Robert Palmer – True Love – 1999
39 – Robert Palmer – Mercy Mercy Me – 1990
37 – Robert Palmer & UB40 – I’ll Be Your Baby Tonight – 1990
32 – Robert Palmer – Early in the Morning – 1988
30 – Robert Palmer – Sweet Lies – 1988
29 – Robert Palmer – Simply Irresistible – 1988
27 – Robert Palmer – I Didn’t Mean to Turn You On – 1986
25 – Robert Palmer – Addicted to Love – 1986
24 – Robert Palmer – Riptide – 1985
23 – Robert Palmer – Discipline of Love – 1985
20 – Robert Palmer – You Are in My System – 1983
18 – Robert Palmer – Some Guys Have All the Luck – 1982
16 – Robert Palmer – Looking for Clues – 1980
15 – Robert Palmer – Johnny and Mary – 1980
12 – Robert Palmer – Bad Case of Lovin’ You (Doctor Doctor) – 1979
11 – Robert Palmer – What’s It Take – 1979
8 – Robert Palmer – Every Kinda People – 1978
7 – Robert Palmer – Best of Both Worlds – 1978
4 – Robert Palmer – Man Smart, Woman Smarter – 1976
2 – Robert Palmer – Which of Us Is the Fool – 1975
1 – Robert Palmer – Sneakin’ Sally Through the Alley – 1974


ID

Robert Palmer | #robertpalmer
(Robert Allen Palmer)
[1949-2003], Batley, West Yorkshire, Royaume-Uni
Wiki#018

Biographie


Robert Allen Palmer est un musicien compositeur-interprète Anglais.

Rocker et crooner, Robert Palmer se fait connaître par une voix soul très distinctive et ses mélanges de styles musicaux sur des albums qui combinent à la fois soul, jazz, rock, reggae ou encore blues.

Robert Palmer trouve le succès à la fois dans sa carrière solo et avec le groupe Power Station, avec des titres classés à la fois dans le Top 10 au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Au sommet de sa popularité à la fin des années ’70 et au début des années ’80, Robert Palmer enchaîne tube sur tube, comme par exemple « Best of Both Worlds » et « Every Kinda People » (1978), « Johnny and Mary » (1980) et « Looking for Clues » (1981).

Le photographe de mode britannique Terence Donovan dirige les clips vidéos les plus emblématiques de Robert Palmer des années ’80 pour les titres « Addicted to Love » et « Simply Irresistible », où l’on retrouve un groupe de femmes, habillées de manière identique, au visage pâle, au maquillage sombre et au rouge à lèvres rouge vif, telles que représentées dans les œuvres de Patrick Nagel, artiste populaire dans les années 1980.

En 1985, suite à la séparation temporaire de leur groupe Duran Duran, le guitariste Andy Taylor et le bassiste, John Taylor, s’associent avec l’ancien batteur de Chic, Tony Thompson, et Robert Palmer pour former The Power Station. Leur premier album éponyme délivre deux hits singles avec “Some Like It Hot” (US #6) et une reprise du titre de T. Rex, “Get It On (Bang a Gong)” (US #9).

Robert Palmer meurt d’une crise cardiaque en 2003 à Paris à l’âge de 54 ans.
“Une perte tragique pour l’industrie du disque Britannique”
[Wikipedia]

Lire la suite · De Wikipedia, l’encyclopédie libre


Lecteurs embarqués

Spotify

Deezer

YouTube


Plus de titres ?

Robert Palmer - Zoom 74-99The Power Station - Zoom 85-96

Plus de ” Best of “?

  • Modjo - Zoom 00-02
    Modjo | Zoom 00-02
  • Kraftwerk - 3D-Catalogue - 2017
    Kraftwerk | 3D Le Catalogue – 2017
  • Thom Yorke
    Thom Yorke | Best of 98-18
  • Laurent Garnier - Best of 94-14
    Laurent Garnier | Best of 94-14 | 15+
  • Mirwais Stass - Best of 90-08
    Mirwais | Best of 90-08 | +15
  • Talk Talk - Stories- the Dream Album-1982-1991 - (100_Open-80_Verdana-60-30)
    Talk Talk | Stories: the Dream Album – 1982-1991

Autres souhaits ?

La collection complète des playlistes disponibles est accessible via la barre de menu.

Titre manquant ? Ajouter un titre ? Envoie ta demande à request@potoclips.com. Service disponible aux seuls Potoclipeurs inscrits.

Bonne séance ! Bonne écoute !

boardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboardboard