The Avener | Zoom 14-15


Une sélection des meilleurs titres
ID
The Avener | #theavener |
(Tristan Casara)
[1987-…], Provence-Alpes-Côte d’Azur, France |

Biographie
Electro pop, pop électro ? Tristan Casara se contrefiche des étiquettes, il fait de la musique. A cinq ans il demande à jouer du piano puis plus tard découvre Aphex Twin. S’en suivent quelques années de DJ dans les clubs de sa ville de Nice et un travail plutôt dans l’ombre comme producteur. Jusqu’au jour où il rhabille le titre « The Fade Out Line » de Phoebe Killdeer and the short straws et le carton mondial qui s’ensuivit. Le titre de l’album peut se traduire par « Les errances du palefrenier », c’est ce que The Avener fait, il cherche, furette et emmène dans son vaisseau tout un tas d’autres histoires que la sienne : Sixto Rodriguez, Adam Cohen, John Lee Hooker, Mazzy Star, Kadebostany… le tout très largement enrobé de Deep House chère à son cœur de compositeur. Un album à mettre entre toutes les mains, spécialistes ou néophytes, lui qui agit dans l’underground avec son label 96 musique ou dans la lumière quand il réalise « Stolen car » pour Mylène Farmer et Sting. Il s’affranchit de tous les codes et enrichit encore un peu plus la fameuse French Touch.
[Les Victoires de la Musique 2016]

Le remix de Fade Out Lines de Phoebe Killdeer par The Avener n’a pas fait que lancer une carrière. Ce titre irrésistiblement groovy et sophistiqué sonne autant comme un funk graisseux au fond d’une usine désaffectée que comme la bande son d’un vernissage dans une galerie trendy près de l’Élysée. Ensuite, Tristan Casara n’a plus eu qu’à poursuivre cette alliance unique d’underground et de pop haut de gamme, à laisser affleurer les émotions sous l’énergie, la mélancolie heureuse sous son impeccable science de DJ de club.
[Printemps de Bourges 2016]

Le phénomène electro pop The Avener !
Vous connaissez sans aucun doute ses titres ! Commençant tôt à effleurer les touches de son piano, The Avener se tourne rapidement vers l’électro et la deep house, pour le plus grand bonheur des foules ! « Fade Out Lines », en septembre 2014, se hisse vite au sommet des classements, et les tubes s’enchainent : « Panama », « To Let Myself Go » ou encore « Castle in the Snow ». Son talent est consacré en 2016 par la Victoire de la Musique du meilleur album de musique électronique pour « The Wanderings of the Avener ». Il vient le défendre sans difficulté devant un public qui lui est acquis en un instant : son mélange inclassable « de sentiments, d’émotion, de nostalgie, et en même temps beaucoup d’énergie », ne peut laisser indifférent !
[Festi’Neuch 2016]

Nominations & Récompenses
– Victoires de la Musique 2016 – Gagnante Meilleur Album Électronique Dance Français
[Pot ‘Ô’ Clips]

Bonne séance ! Bonne écoute !

Lecteurs Embarqués
YouTube